Rilakkuma et Kaoru, Masahito Kobayashi, Naoko Ogigami et Aki Kondo (2019)


Rilakkuma et Kaoru raconte la vie un peu monotone et mélancolique de Kaoru, une jeune femme travailleuse qui se sent seule. Heureusement, ses trois amis en peluche molletonnée (et vivants) sont toujours là pour la réconforter dans leur appartement douillet. Leur vie connaît des hauts et des bas, mais leur amitié aux allures familiales est inébranlable.


Regarder cette série fut un véritable moment de douceur. Je trouve que l’animation en stop-motion rajoute toujours un charme inégalable. Chaque détail, chaque mouvement prend un temps monstre à faire, donc ils sont tous étudiés au millimètre près. La durée assez courte des épisodes (environ dix minutes) a pour moi renforcé ce côté de moment précieux.

Les décors, et spécifiquement celui de l’appartement où se déroule la plupart des scènes, rend une atmosphère très cocooning avec un petit espace rempli d’objets.

Au début, on ne sait pas trop d’où viennent ces trois sortes de peluches qui vivent avec Kaoru. On ne sait d’ailleurs pas vraiment ce qu’elles sont : des animaux de compagnie ? des amis ? Peut-être quelque chose entre les deux. Le poussin, Kiiroitori, et les deux ours, Rilakkuma et Korilakkuma, ne parlent pas et transmettent ce qu’ils ressentent par des petits bruits et des expressions faciales qui peuvent parfois être très drôles.

Kaoru est une jeune femme qui doit bientôt approcher de la trentaine. Elle travaille dans un bureau dans une grande enseigne. Elle a l’air de s’y plaire mais rencontre souvent des problèmes que ce soit au niveau de l’argent ou de la pression sociale que ses collègues exercent sur elle. En effet, Kaoru n’est pas mariée et n’a pas d’enfant. On ressent bien dans la série que cela devient une source de préoccupations pour elle, mais aussi pour la société qui l’entoure. J’aime beaucoup son personnage car il n’est absolument pas parfait et plutôt réaliste avec tout ses moments de déprime, de peur de perdre son travail ou de ne pas avoir assez d’argent, de ne jamais trouver l’amour ou simplement parfois d’avoir un bouton.

Mais attention Rilakkuma et Kaoru n’est pas une série déprimante, loin de là ! Rilakkuma, Korilakkuma et Kiiroitori sont toujours là lorsque Kaoru rentre à la maison pour lui remonter le moral. L’appartement se transforme alors en un véritable petit nid douillet. La bande-son renforce cet effet avec des musiques vraiment adorables.

Tout au long de la série, on retrouve des thèmes typiquement explorés par les japonais, au travers du manque de confiance en elle et du sentiment de solitude de Kaoru, du sanctuaire de la maison et de beaucoup de nourriture. On parle aussi du deuil et de l’amour. Enfin et bien sûr, il y a beaucoup d’humour, un humour un peu loufoque par moment avec des scènes très énigmatiques… à la japonaise quoi !

Je ne peux que vous conseiller de regarder cette série qui vous réconfortera lors d’une baisse de moral et je l’espère vous donnera le sourire. Au travers de toute cette adorabilité, l’histoire aborde des questionnements à développer comme la place de la femme de trente ans dans la société. Elle explore également le thème de l’enfance, avec l’appel aux rêves et bien sûr les animaux en peluche que sont Rilakkuma, Korilakkuma et Kiiroitori (Rilakkuma me fait d’ailleurs un peu penser à Totoro dans son comportement paresseux et généreux). J’espère de tout cœur qu’une seconde saison sera produite.

A la fin de chaque épisode, il y a une petite phrase qui le conclut pour souligner ce qu’il y a à retenir de cette aventure, comme un proverbe, et j’ai trouvé cela très joli.

« On a tous des jours avec et des jours sans. »

La bande-annonce :

Le tournage :

Connaissez-vous Rilakkuma et Kaoru ? Dites-moi ce que vous en pensez en commentaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :